Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 
 
 
 

L'HORREUR A DE NOUVEAU FRAPPÉ réaction du PCF suite au drame de St Etienne du Rouvray

L'horreur a de nouveau frappé avec le lâche et abominable assassinat de Jacques Hamel, le prêtre de l'église de Saint Etienne du Rouvray. Nous adressons nos pensées à la famille, à la communauté catholique, à la population de Saint Etienne du Rouvray, à son maire, Hubert Wulfranc. Face à cette nouvelle tragédie, notre pays est confronté à un immense défi : vaincre Daech, assurer une meilleure sécurité pour nos concitoyens dans un état de droit, faire grandir dans notre société, par l'intervention populaire et citoyenne, les valeurs de solidarité et de progrès pour tous. Que les petits jeux politiciens et les surenchères irresponsables s'arrêtent pour un débat démocratique allant au fond des questions afin de mieux agir.

Après le drame effroyable de Nice, le crime commis aujourd’hui vient nous replonger dans l’horreur. Nos pensées vont vers les victimes et leurs proches, vers les croyants qui fréquentent cette église et vers la population de cette ville meurtrie. Nous ne pouvons pas admettre cette violence insensée, nous ne pouvons pas accepter ces gestes monstrueux. Ils révèlent à quel point notre société est malade et combien des individus y sont fragilisés, au point de sombrer complètement. Quand une société peine à respecter l’humain, quand elle s’affranchit de construire la paix, elle donne prise à des entreprises totalitaires et à des manipulations comme celles de Daesh. Il faut empêcher cette organisation de nuire.

Et ne pas écouter les matamores qui prétendent tout régler par la force et les privations de libertés, les charlatans qui en profitent pour attiser les divisions, les affrontements et les stigmatisations, les arnaqueurs qui se servent de ces drames pour alimenter des visions du monde fondées sur un patriotisme va-t-en-guerre.

Nous devons construire des réponses face aux menaces. Mais cela sera impossible sans s’attaquer aux causes qui produisent ces effets. Nous devons donc refuser de céder à la peur-panique et de sombrer dans cette engrenage de haine, stupide et dévastateur. Face à cela, rien de ce qui nous fait humains ne doit s’estomper.

Il existe des forces nombreuses, des hommes et des femmes nombreux, par-delà leurs origines ou leur religion, qui refusent ce monde de terreur. C’est la capacité de notre peuple et des peuples du monde à produire à nouveau de l’avenir qui saura éteindre ce cauchemar. L’avenir de l’humanité est dans la paix, la coopération, la liberté, l’égalité et la fraternité. Y renoncer, ce serait cela, capituler. Que notre révolte nous serve à faire grandir l’humain dans l’humanité.