Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 
 
 
 

Rassemblement pacifique contre la haine, le racisme et la violence du mardi 30 octobre 2012 - Intervention de Jérôme Marcuccini

Nous sommes réunis ce soir pour témoigner de notre solidarité à l'égard des 6 jeunes communistes agressés le 19 octobre par des militants d'extrême droite. Nous condamnons fermement cette agression.

 

De tels agissements sont inacceptables dans notre République et doivent être sévèrement sanctionnés d'autant plus que ce type d'attaques se multiplient.

 

En effet, cette attaque contre la jeunesse Communiste fait partie d'une longue liste de violences contre des militants associatifs ou politiques.

Il y a un mois déjà un groupe d'individus cagoulés se réclamant ouvertement de l'extrême-droite s'en était pris avec violence en pleine journée aux locaux de la Fédération du PCF du Rhône.

Au printemps c'était une permanence du Front de gauche dans les hauts de Seine qui était prise pour cible.

Il y a 10 jours ce sont des militants proche du Front national et des milieux néonazis qui ont pris d'assaut et occupé le chantier de la future mosquée de Poitiers.

Quelques semaines avant c’était un autre groupuscule d'extrême droite dont 2 conseillers régionaux du Front National qui déployaient une banderole "Foutons les dehors" devant la mosquée de Beauvais.

 

Tous ces activistes ont deux buts précis : instaurer un climat de terreur et faire parler d'eux. Ils cherchent à exacerber toutes les tensions de la société afin de semer la division et la haine.

Ces jeunes gens qui se prétendent "de vrais français" insultent les fondements même de la République française cimentés par le"vivre ensemble" et la tolérance.

 

Loin de céder à cette tentative d'intimidation, nous ne nous laisserons pas les idées nauséabondes véhiculées par certains, prendre le dessus.

 

À leur crasse et dangereuse ignorance, à leur agressivité, nous opposons l'intelligence, le rassemblement et le sang-froid. Ces énergumènes seront impuissants à nous détourner de notre action politique pour la justice sociale, la liberté et l'égalité.

 

Au Parti communiste et au Front de gauche, nous sommes engagés de longue date dans les combats antifascistes et nous ne nous laisserons pas détourner de notre objectif, de rassembler les forces intéressées au changement contre la droite et son extrême. Nous sommes avec les salariés dans les entreprises, les populations qui souffrent dans les quartiers populaires, les jeunes pour qui l'horizon est fait de précarité. Nos combats sont ceux de l'humain contre la barbarie du capitalisme et de son chien de garde l'extrême droite.

 

 

Nous allons poursuivre de plus belle la bataille acharnée que nous avons menée avec le Front de gauche contre l’extrême droite et ses idées. Et porter plus haut encore l’espoir qui est le nôtre d’un monde où chacun est respecté dans sa dignité d’être humain, où chacun a les moyens de vivre dignement, où la paix l’emporte sur les intérêts des guerriers.

 

Notre rôle est de rappeler que nous défendons les valeurs républicaines pour permettre à chacun de s'épanouir dans une société métissée, fraternelle, égalitaire, tournée vers le monde.

 

Les autorités doivent identifier tous ces groupuscules d’extrême droite et poursuivre leurs responsables pour incitation à la haine raciale. Nous demandons également à François Hollande de dissoudre leurs organisations.

 

Ne laissons pas les groupuscules d’extrême droite faire de notre pays le nouveau symbole de l’extrémiste et de l’obscurantisme. Ils n'ont leur place ni à Grenoble ni ailleurs !

 

C'est en luttant ensemble, solidaires, que nous pourrons changer nos vies.

 

Nous appelons les hommes et les femmes du peuple, quelle que soit leur origine, leur religion, ou leur couleur de peau à s’unir pour un monde de justice et de fraternité.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.