Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 
 

Décès de Paul Boccara : Communiqué du PCF Isère.

le 27 November 2017

Décès de Paul Boccara : Communiqué du PCF Isère.

Décès de Paul Boccara

Communiqué de la fédération de l'Isère du PCF

Notre camarade et ami, l'économiste et anthropologue Paul Bocarra, vient de nous quitter à l'âge de 85 ans. Les communistes Isèrois l'ont appris avec peine et émotion.

Ses travaux en économie furent reconnus mondialement, même si hélas, son orientation marxiste lui a valu de ne pas être bien en cour auprès des grand médias. Spécialiste de l'analyse des crises systémiques du capitalisme, il a toujours fait un aller-retour fécond entre recherche et théories économiques, et la réalité de la vie sociale.

Dirigeant du Parti Communiste Français, il fût à la base de la construction de propositions concrètes majeures pour dépasser les logiques capitalistes. La plus emblématique est sans-doute celle de la " sécurité d'emploi ou de formation " véritable sécurité sociale du parcours professionnel, devenu une des propositions centrales de la politique du PCF.

Il fût particulièrement lucide dans l'étude des évolution et crises du système capitaliste et financier. Il compris, des les années 70, l'importance de la "révolution informationnelle" dans la transformation des rapports de production, et ses travaux éclairèrent la compréhension de la crise de 2007-2008.

Il ne concevait son travail de chercheur et théoricien, que comme levier d'action concrète pour l'émancipation du peuple, pour une reprise en main de son destin par lui-même.

Paul Boccara nous laisse un œuvre immense qui constitue autant de points d'appuis pour continuer notre action.

A sa famille, à ses proches, les communistes de l'Isère présentent leurs plus chaleureuses condoléances.

 

Grenoble, le 27 novembre 2017

Mardi 11 Février 20h00 - Les maux du Travail - Projection débat à Crolles organisée par l'UL CGT

 

L’Union Locale CGT du Grésivaudan organise une soirée projection/débat le jeudi 11 février à 20H00 salle Boris Vian à Crolles. Cette soirée débutera par la projection du film « Les maux du travail » et sera suivi d’un débat en présence du réalisateur et de certains membres du comité de pilotage.

Vous êtes toutes et tous invités à participer et à faire participer vos proches et ami-es à cette soirée qui se terminera par le pot de la fraternité.

STMicroelectronics : Un plan de suppression d'emploi inacceptable. Le gouvernement doit agir !

le 27 January 2016

L'annonce ce mercredi, du plan de suppression de 1400 emplois dont 430 en France est un choc, particulièrement pour notre territoire, même si ce n'est hélas pas une surprise. En effet, les syndicalistes alertent les pouvoirs publics depuis des semaines sur la menace que fait peser une stratégie à courte vue de l'entreprise franco-Italienne spécialisée dans les semi-conducteurs.

 

Ainsi, le 15 octobre, Patrice Voir et François Auguste, Conseillers régionaux Isèrois communistes, après avoir rencontré une délégation de salarié-e-s de l’entreprise, ont fait adopter un vœu par l'assemblé régionale, demandant aux responsables des États italiens et français, ainsi qu'à la commission européenne « d'agir pour que les choix stratégiques du groupe consolident la filière des composants microéléctroniques en assurant le devenir des sites de Crolles et de Grenoble et le maintien des emplois »

 

Puis les sénatrices communistes Cécile Cukierman et Annie David ont saisi le Président Hollande afin qu’il affirme son exigence d’un changement de stratégie industrielle et demandé au ministre Emmanuel Macron et au gouvernement de porter cette exigence, tout en demandant également la réduction des versements de dividendes aux actionnaires.

 

Ce plan est encore plus révoltant, au regard des nombreuses aides publiques reçues par le groupe, notamment pour les plans Nano 2012, et Nano 2017 (600 Millions d'euros de concours de l’État pour ce dernier plan). Actionnaires du groupe, les États français et italiens sont pleinement responsables de ce scandale. Le gouvernement français, et particulièrement E.Macron, a été interpellé à maintes reprises par les représentants des salarié-e-s sur la stratégie industrielle désastreuse des dirigeants du groupe et portent une grave responsabilité dans la situation actuelle.

 

Alors que M. Macron se pavane à travers le monde pour vanter les bienfaits de l'économie numérique, même quand il s'agit de précariser l'emploi à outrance, il est singulièrement absent alors qu'il s'agit de protéger une filière industrielle stratégique de pointe.

 

La Fédération de l'Isère du PCF est aux côtés des salariés de STMicroelectronics, pour la sauvegarde de l'emploi et l'indépendance technologique de notre pays.

 

Fédération PCF Isère

Fait à Grenoble, le 27 janvier 2016

 
 

Mardi 11 Février 20h00 - Les maux du Travail - Projection débat à Crolles organisée par l'UL CGT

Loto JC