Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de presse : Nos barrages hydroélectriques doivent rester publics

Depuis maintenant plusieurs années, la privatisation du parc hydroélectrique français – l’un des plus important d’Europe – est sur la table. Alors que les précédents gouvernements avaient ajournés le projet, l’actuel tandem Macron/Philippe entend quant à lui mener à bien ces « ouvertures à la concurrence des concessions », se plaçant ainsi au service des spéculateurs privés contre l’intérêt général, au service des financiers contre le Service Public.

Car les barrages hydroélectriques sont non seulement des ouvrages pour l’essentiel déjà financés – par la collectivité –, mais aussi le principal moyen de stockage de l’énergie permettant de faire face aux pics de consommation. La privatisation ferait donc faire passer ces installations du statut de maillon essentiel du Service Public à celui de « pompe à fric » privées.

Ce projet est non seulement néfaste à l’usager, laissant présager de nouvelles augmentations des tarifs, mais aussi à l’environnement, puisque les barrages ont un rôle important dans la régulation des cours d’eaux, et à la sécurité publique.

Les communistes s’opposent fermement à la privatisation de l’hydroélectricité, et exigent du gouvernement qu’il fasse le choix de maintenir ces installations dans le giron public, comme de nombreux pays européens l’ont déjà fait.

Le 8 avril 2018, plus de 500 personnes s’étaient retrouvées sur le barrage du Sautet (38) pour affirmer autour d’une chaîne humaine sans précédent leur attachement au Service Public de l’hydroélectricité.

Le samedi 15 juin 2019, c’est au barrage de St Egrève que le rendez-vous est donné, de 12h à 17h, pour une nouvelle mobilisation citoyenne à l’initiative des syndicats, associations & collectifs de gilets jaunes.

Les communistes seront partie prenante de ce combat, et appellent à une mobilisation massive ce jour-là.

Tous ensemble, défendons nos barrages hydroélectriques !

 

Grenoble, le 5 juin

 

Jérémie GIONO,

Secrétaire départemental



 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.