Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 
 
 
 

Mouvement des Ehpad : Communiqué de la fédération de l'Isère du PCF

Mouvement de grève des EHPAD du 30 janvier :

Nous le soutenons sans réserve. le gouvernement doit immédiatement débloquer des moyens pour accueillir enfin nos ainée.e.s dans la dignité.

Le 30 janvier, sept organisations syndicales, soutenues par l'association des directeurs de services à domicile et d'établissements pour personnes âgées, ainsi que neuf associations et unions de re­traité.e.s, organisent un mouvement de grève dans les EHPAD (établissements d’accueil des personnes âgées dépendantes), pour obtenir les moyens de remplir dignement leur mission.

Depuis des années, les organisations syndicales et les familles alertent sur la dégradation des conditions d'accueil. Les causes de celles-ci sont clairement identifiées : le manque de moyens et de personnel ! Tandis que se multiplient les officines privées, pratiquant des tarifs hors d'at­teinte de la plupart des familles (jusqu'à 4000€ par mois) et bénéficiant de larges exonérations de taxes et d'impôt, le secteur public est soumis depuis plusieurs années à une cure d'austérité, générant souffrance au travail et maltraitance des résident.e.s.

En 2006, le plan "Solidarité Grand Âge" préconisait que les effectifs devaient être portés à un.e agent.e pour un.e résident.e d'ici 2012. Nous sommes loin du compte !

Pour l'instant, le gouvernement répond à ces attentes avec un mépris insupportable. Il refuse d'admettre le manque de moyen, et ose évoquer un simple "problème de management". Cela en dit long sur sa conception du service public.

Pourtant, nous le savons, la question du vieillissement et de la perte d'autonomie est l'enjeu majeur des années à venir. Notre pays est parmi les recordmans du monde en matière d’espérance vie. Nous devons considérer cela comme une chance, et non comme un simple fardeau budgétaire. La 5ème puissance économique du monde a les moyens et le devoir de traiter dignement ses ancien.ne.s !

Lors d'une question au gouvernement le 24 janvier, Alain Bruneel, député communiste, a exigé du gouvernement une réponse budgétaire immédiate.

Inquiets de la situation des hôpitaux publics, et des services de santé, les député.e.s communistes organisent un «tour de France» avec leurs homologues du Sénat. A l'issue de leur périple, les parlementaires communistes de­vraient construire une proposition de loi. Une étape de ce tour de France est prévue en Isère les 26 et 27 février, avec la rencontre des personnels de santé et la visite de plusieurs établissements.

Pour l'heure, nous appelons chaque citoyen.ne à soutenir et participer au mouvement du 30 janvier, notamment lors du rassemblement devant la préfecture de Grenoble à 15h00 et devant le Conseil Départemental à 16h00 !

Grenoble, le 27 janvier 2018

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.