Fédération de l'Isère

Fédération de l'Isère
Accueil
 

Informations nationales

 

Sénatoriales 2017 : Un engagement commun

le 06 September 2017

Sénatoriales 2017 : Un engagement commun

La fédération de l'Isère du PCF communique.

le 07 juillet 2017

La fédération de l'Isère du PCF communique.

Massacre de l'emploi industriel à Général Eletric
Injustifié et insupportable : Emmanuel Macron premier responsable !

Le groupe Général Electric Renewable Energy envisage de supprimer 345 postes sur le site grenoblois,
soit près de la moitié des effectifs.

L'ancien site de Neyrpic à Grenoble a cent ans d’existence ; il est reconnu pour l’expertise en ingénierie,
en recherche et développement, en fabrication, en montage, en maintenance, des turbines hydrauliques.
C'est une activité primordiale en vue de la transition énergétique. L’hydro-électricité, omniprésente dans
notre département, constitue la première énergie renouvelable et stockable, une énergie propre, sûre, peu
coûteuse.

Hélas, la vente en 2015, de la branche énergie du groupe industriel Alstom à l'américain Général
Electric, faisait craindre le pire quant à l'avenir industriel de cette branche en France.
Depuis, les représentant.e.s des salarié.e.s, notamment par leurs représentant.e.s CGT, n'ont cessé d'alerter
sur la stratégie du groupe, qui délaissait volontairement la branche hydro.
Au moment du rachat, Pierre Laurent, secrétaire Nationale du PCF écrivait dans une lettre ouverte à
Manuel Valls :

"Les risques de dépeçage du groupe et de siphonnage des technologies et des richesses créées, sont si
importants que, sous la pression des fortes inquiétudes exprimées par les salarié.e.s et leurs syndicats et,
plus largement, de l' émotion populaire, des positions divergentes se sont exprimées jusqu'au au sein du
gouvernement. Il proposait "d'établir, sur la base d'objectifs de politique industrielle, débattus par la
représentation nationale, un schéma de relance du groupe soutenu, notamment, par des prises de
participation publique au capital."

Le président de la république, Emmanuel Macron, alors tout nouveau ministre de l'économie, a été au
cœur de cette opération de dépeçage d'un des nos principaux groupes industriels. Sa responsabilité est
entière !

Ce plan de suppression d'emplois est absolument inacceptable. Nous sommes et serons au côtés des
salarié.e.s en lutte pour l'emploi. Nous appelons à se joindre leur rassemblement

aujourd'hui, Vendredi 7 juillet
à 14h00, sur le site de GE Hydro - Grenoble (Neyrpic)

Les pouvoirs publics doivent agir, et vite !

Grenoble, le 7 juillet 2017
Annie David, Secrétaire départementale du PCF

Résister avec de nombreux députés communistes / Front de Gauche !